facebook twitter google plus

Vidéos culture

Vidéos culture: aide à la prononciation

Dimanche, 09 Octobre 2016 09:26 / Écrit par /

Améliorez votre prononciation !

Une particularité de la langue française : les nasales.

Faites des exercices sur :

http://phonetique.free.fr/indexphonvoy.htm

cliquer sur : 

https://www.youtube.com/watch?v=t72xMFwf6e0

Vidéos culture: comment on dit, une, la baguette ?

Dimanche, 22 Novembre 2015 14:15 / Écrit par /

Pour rire un peu des difficultés du français !

 

Une personne d’origine arménienne rencontre de grosses difficultés,

à chaque fois qu’il doit acheter une baguette.

Il ne sait jamais s’il doit dire un ou une baguette.

Grâce à un ami, il a trouvé la solution qui fonctionne à tous les coups.

Il a alors appelé Guillaume Pley sur NRJ pour lui donner cette astuce.

cliquez ici pour voir la video ...

Vidéos culture: c'est quoi un jour férié ?

Mercredi, 11 Novembre 2015 10:55 / Écrit par /

Durant l’année, il y a plusieurs jours fériés.

Mais combien y en a-t-il exactement en France ? 

Que célèbre-t-on, ces jours-là ? 

Et y a-t-il des personnes qui travaillent, même les jours fériés ?

 

Cliquez ici : 

http://1jour1actu.com/info-animee/cest-quoi-un-jour-ferie/

 

 

Vidéos culture: avoir tout juste !

Vendredi, 30 Octobre 2015 17:57 / Écrit par /

Avec Norman, les fautes d’orthographe ...

 

CLIQUEZ ICI ...

 

 

Vidéos culture: comment est née la langue française ?

Samedi, 03 Octobre 2015 12:37 / Écrit par /

On parle français tous les jours sans y penser.

Mais d’où vient cette langue ?

Et qui a commencé à parler français ? 

 

toutes les informations sont dans la vidéo ...

"Aux grands hommes, la Patrie reconnaissante !"

Les résistants français, Germaine Tillon,

Pierre Brossolette et Geneviève de Gaulle
et l'ancien ministre de l'éducation nationale
sous la IIIe République Jean Zay,

sont entrés au Panthéon. 
Avec TV5 MONDE : 
71 « grands hommes » reposent déjà au Panthéon,
et quatre de plus y entrent. Qui sont-ils ?
Rédiger un courriel à un ami pour lui demander des conseils (A2),
décrire le panthéonisé idéal (B1),
prendre part à un débat et défendre sa position (B2).
 
Vous vous interrogez sur une des bizarreries les plus célèbres de la langue française.
Pourquoi en effet dire soixante-dix, quatre-vingts, quatre-vingt-dix, alors que les formes septante, octante, nonante,
en accord tout à la fois avec le latin et le système décimal, sont plus ou moins largement usitées dans divers pays francophones ?
Une vidéo qui explique tout ! 
(Arte, émission Karambolage, 6.15-10.45)
Notre vocabulaire porte ici la trace d’un usage très ancien et aujourd’hui disparu : au Moyen Âge, on avait coutume en France de compter de vingt en vingt. Aussi trouvait-on les formes vint et dis (30), deux vins (40), trois vins (60), etc. Saint Louis fonda, par exemple, l’hospice des Quinze-vingts (des 300 aveugles). Ce système, dit « vicésimal », était utilisé par les Celtes et par les Normands, et il est possible que l’un ou l’autre de ces peuples l’ait introduit en Gaule. 
 
Dès la fin du Moyen Âge, les formes concurrentes trente, quarante, cinquante, soixante se répandent victorieusement. Pourquoi l’usage s’arrête-t-il en si bon chemin ? Aucune explication n’est vraiment convaincante. Peut-être a-t-on éprouvé le besoin de conserver la marque d’un « calcul mental » mieux adapté aux grands nombres (70=60+10, 80=4x20, 90=80+10). Reste la part du hasard et de l’arbitraire, avec laquelle tout historien de la langue sait bien qu’il lui faut composer... 
 
C’est au XVIIe siècle, sous l’influence de Vaugelas et de Ménage, que l’Académie et les autres auteurs de dictionnaires ont adopté définitivement les formes soixante-dix, quatre-vingts, quatre-vingt-dix au lieu de septante, octante, nonante. Il est à noter pourtant que les mots septante, octante, nonante figurent dans toutes les éditions du Dictionnaire de l’Académie française. Encore conseillés par les Instructions officielles de 1945 pour faciliter l’apprentissage du calcul, ils restent connus dans l’usage parlé de nombreuses régions de l’Est et du Midi de la France, ainsi qu’en Acadie. Ils sont officiels en Belgique et en Suisse (sauf, cependant, octante, qui a été supplanté par quatre-vingts et huitante tant dans l’usage courant que dans l’enseignement ou les textes administratifs). Rien n’interdit de les employer, mais par rapport à l’usage courant en France, ils sont perçus comme régionaux ou vieillis. 
Page 1 à 5

Quête

Calendrier

« Mai 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le concept DELF-DALF

Pour le professeur de FLE et pour le candidat à l’examen ! Révisez les examens de DELF et DALF avec des ressources plaisantes et efficaces. Notre but : remettre le plaisir au coeur de l'apprentissage. Votre but : la réussite, bien sûr !

Préparation aux examens

DELF-DALF livres de préparation aux examens, e-books et compléments pédagogiques des Éditions FRANÇAIS PLUS www.francaisplus.com

les derniers messages


logo

Des livres : de préparation aux examens du DELF et DALF
Des valises pédagogiques : des compléments de travail complets comprenant les 4 épreuves d'examen (orales et écrites) pour le DELF et le DALF
Des nouveautés : un SERVICE LINGUISTIQUE
-Pour la Grèce: un livre pour les EXAMENS PANHELLÉNIQUES DE FRANÇAIS
Des rencontres et des rendez-vous à ne pas manquer !

Des idées : à retrouver sur le site de FRANÇAIS PLUS, pour la PRODUCTION ÉCRITE, pour la PRODUCTION ORALE

Pour préparer vos élèves aux EXAMENS DELF, DALF :
utilisez les VALISES PÉDAGOGIQUES (Bοîte verte : compléments pédagogiques ) des ÉDITIONS FRANÇAIS PLUS !