facebook twitter google plus

Parlez-moi de la France !

Jeudi, 05 Janvier 2017 12:11 Écrit par 
Évaluer cet élément
(3 Votes)

Dans son livre « Parlez-moi de la France » Michel Winock

propose une réflexion sur la France et dans les derniers chapitres

des éclairages sur les causes du mal-être français actuel.

 

 

Chapitre 27  Où est passé l’ennemi ?

Michel Winock s’interroge sur la nécessité des Français de se trouver un ennemi commun. Il montre que l’antipathie s’est affirmée historiquement contre les Anglais (jusqu’à l’Entente cordiale de 1904), contre les Allemands, par un antiaméricanisme et aujourd’hui par l’islamophobie. « Si l’immigration arabe est aujourd’hui une obsession intérieure pour beaucoup de Français, l’ensemble des pays musulmans est considéré par eux comme le principal ennemi potentiel extérieur. » (p.272)

Il évoque la transformation des sentiments français à l’égard des peuples : « Les Britanniques restent à nos yeux une espèce exotique, insulaires impénitents, mauvais coucheurs dans le grand lit de l’Europe, mais qui forcent notre sympathie… »(p.273) et les Allemands sont « devenus les alliés privilégiés dans la construction européenne » (p.274) quant aux Américains, il faut être reconnaissants d’avoir été sauvés par eux de la nazification et de la stalinisation. Il faudrait en finir avec les délires contre les autres nations, car le « mal est entre nos murs », en finir avec l’américanophobie : « Mais l’Amérique est la fille de l’Europe, peut-on se définir contre son enfant ? » (p.287)

Chapitre 28  Notre maladie endémique

« La France va mal dans sa tête parce qu’aucun modèle de civilisation post-industrielle ne s’impose encore. Toutes les idéologies de progrès se sont effondrées, libéralisme aussi bien que socialisme. La peur du lendemain domine les esprits. D’où s’ensuivent les conduites de fuite, la recherche de boucs émissaires ; le vote protestataire, la défiance envers la classe et le système politiques, la tentation de l’enfermement sur soi et la promotion funèbre des tristes hérauts du nationalisme… » (p.298).

Or la France est un pays en paix depuis la fin de la guerre d’Algérie en 1962. L’économie et la qualité de vie sont en progrès même s’il reste le chômage, l’immigration, la criminalité, la peur de l’avenir… Les Français, d’après Michel Winock souffrent du « frenchbashing », ils sont moroses, pessimistes et sentent que la France est en déclin. « Le vieux dada du déclin hante notre pays, à tous les niveaux d’intelligence et d’activité » (p.290). Nous serions dans une période sans grandeur. Pour l’auteur, il y a une prise de conscience des difficultés dans cette période actuelle de transition qui ne doit pas aller jusqu’au catastrophisme qui serait cultivé par certains, les médias (moyens d’information et de désinformation permanents), les hommes politiques et « l’écrivain, toujours porté à flatter le passé contre un présent invivable » (p.293). Pour l’auteur, s’inquiéter de la santé de son pays est une préoccupation normale en démocratie, parce que de « tous les régimes, c’est le plus fragile et le plus exigeant » (p.294). Il conclut sur la métaphore de la Bourse, au quotidien on a l’impression qu’elle baisse alors qu’annuellement, elle ne cesse de monter ; c’est pareil pour la santé de la France.

Chapitre 29  La fraternité au rancart

L’auteur se demande ce qu’il manque alors aux Français pour se sentir moins moroses, puisqu’ils ont la liberté, l’égalité, ce serait peut-être alors la fraternité ? Il remarque également que les notions ont changé, autrefois la liberté était d’ordre politique avec l’inscription sur les bâtiments publics en 1888 de la devise « Liberté, égalité, fraternité » reprise par les Républicains. La liberté moderne concerne la vie privée, l’individualisme, l’indépendance.

Michel Winock note que la liberté et l’égalité relèvent immédiatement de la loi, pas la fraternité : « sa faiblesse est qu’elle ne ressort pas du domaine juridique » (p.307). En France, on a préféré la solidarité à la fraternité. Cependant pour Michel Winock : « il serait utile de redécouvrir celui des trois principes républicains qui nous permettra de vivre ensemble » (p.308). Il conclut : « Disons en pesant ces mots : fraternité ou barbarie ».

Chapitre 30  Un bilan

En faisant un bilan politique des différents dirigeants de la France, Michel Winock remarque que seuls Rocard, Mendès, de Gaulle ont incarné aux yeux des Français une certaine éthique du politique. Mitterrand « aura traîné sur ses pas la désillusion d’un peuple par manque de vertu civique » (p.319). Il note aussi « Mitterrand : un politicien au sens péjoratif du mot, tacticien de première force, il donne constamment l’impression que la seule chose à ses yeux est, après avoir conquis le pouvoir, d’en user comme un roi sans divertissement et de le conserver sans défaillance » (p.318). Toujours en recherchant les causes de la morosité des Français, il ajoute que Mitterrand aura « contribué à la démoralisation de la nation : si l’on veut entendre le mot dans les deux sens : l’atteinte au moral des Français et l’atteinte à la morale publique » (p.317). Il conclut : « De la monarchie paternaliste du Général de Gaulle à la monarchie avunculaire de François Mitterrand, les Français sont restés en marge de la démocratie républicaine. Pour combien de temps encore ? » (p.320)

 

Lu 1468 fois Dernière modification le Jeudi, 05 Janvier 2017 12:20

Quête

Calendrier

« Mai 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le concept DELF-DALF

Pour le professeur de FLE et pour le candidat à l’examen ! Révisez les examens de DELF et DALF avec des ressources plaisantes et efficaces. Notre but : remettre le plaisir au coeur de l'apprentissage. Votre but : la réussite, bien sûr !

Préparation aux examens

DELF-DALF livres de préparation aux examens, e-books et compléments pédagogiques des Éditions FRANÇAIS PLUS www.francaisplus.com

les derniers messages


logo

Des livres : de préparation aux examens du DELF et DALF
Des valises pédagogiques : des compléments de travail complets comprenant les 4 épreuves d'examen (orales et écrites) pour le DELF et le DALF
Des nouveautés : un SERVICE LINGUISTIQUE
-Pour la Grèce: un livre pour les EXAMENS PANHELLÉNIQUES DE FRANÇAIS
Des rencontres et des rendez-vous à ne pas manquer !

Des idées : à retrouver sur le site de FRANÇAIS PLUS, pour la PRODUCTION ÉCRITE, pour la PRODUCTION ORALE

Pour préparer vos élèves aux EXAMENS DELF, DALF :
utilisez les VALISES PÉDAGOGIQUES (Bοîte verte : compléments pédagogiques ) des ÉDITIONS FRANÇAIS PLUS !